Formation syndicale

Notre deuxième priorité est la formation syndicale des travailleurs et des travailleuses. Pour se passer des patrons et de l’encadrement capitaliste, nous devons former un maximum de prolétaires. C’est la condition indispensable à un réel changement des rapports sociaux et non pas une révolution de palais d’hiver comme en Russie ou en Espagne.