HISTOIRE DE LA COMMUNE DE 1871

Prosper-Olivier Lissagaray
samedi 9 décembre 2006
par  CSR

En 1871, Ia classe ouvrière de Paris, alliée à la petite-bourgeoisie, prend le pouvoir pour 72 jours.
Cette expérience révolutionnaire, loin d’être préméditée, s’est réalisée dans le feu de l’action. L’Etat francais vient de perdre lamentablement la guerre contre les Allemands. Le gouvernement commence à livrer le pays à l’ennemi.

Le peuple parisien mobilisé dans l’armée, "la Garde Nationale", refuse de rendre ses armes. Les travailleurs-soldats méfiants, prennent leur autonomie et s’organisent en "Fédération".
Le 18 Mars, le gouvernement tente pendant la nuit de reprendre les canons au Peuple. Les "Fédérés" les en empêchent, c’est le début de la Commune.
Des élections sont organisées et des syndicalistes de l’AIT sont notamment élus maires de certains arrondissements de Paris. Les ouvriers en partie représentés dans ce nouveau gouvernement contrôlé par le peuple font prendre des mesures favorables aux travailleurs.

Cette Révolution improvisée permet d’apprendre plusieurs erreurs à éviter :
- manque d’organisation syndicale du Prolétariat
- manque de militants syndicaux formés
- hégémonie de la petite bourgeoisie dans la prise du Pouvoir
- Nécessité d’étendre la révolution pour ne pas se faire écraser par la bourgeoisie qui utilise son armée contre les ouvriers.

Ce livre est vraiment agréable à lire et très bien écrit (il a fallu 10 ans de travail) et raconter en plus par un auteur qui a vécu les évenements.