Syndicalisme contre fascisme, quelle lutte antifasciste ?

Stratégie syndicale et antifasciste
samedi 26 avril 2014
par  Peau rouge

La résurgence de courants fascistes en France et plus généralement en Europe impose à l’ensemble du mouvement révolutionnaire de réactualiser la lutte antifasciste et la réflexion qui doit l’accompagner.

Le fascisme est souvent présenté comme un instrument de la bourgeoisie, or cette lecture réductrice est en partie fausse : le fascisme est un phénomène complexe à la fois politique, culturel et social qui intervient dans un contexte spécifique. D’abord réaction des classes moyennes à leur paupérisation, il intervient ensuite comme dispositif de contre-révolution et se targue d’anticapitalisme, d’un projet révolutionnaire tout en luttant contre le mouvement ouvrier avant de devenir finalement le mode de prise de pouvoir par le grand capital.

Le combat antifasciste d’aujourd’hui doit se rendre capable de faire le bilan des expériences passées afin d’en tirer toutes les leçons. Deux erreurs ont dominé : sous-estimer la force du fascisme en y voyant principalement un phénomène idéologique ; faire prévaloir les organisations sur l’objectif en renonçant à l’unité du mouvement ouvrier dans le combat antifasciste.


L’exemplaire est à 2 euros (port en plus) et disponible en envoyant un message