15/12/2012 Meeting CSR à Paris.

dimanche 18 novembre 2012
par  Peau rouge

Samedi 15 décembre à 15h.
Meeting "Actualité du syndicalisme révolutionnaire" à l’AGECA :
177 rue de Charonne (métro Alexandre Dumas -ligne2- et bus 76).

Des militant-e-s animeront ce meeting, présenteront leur expérience et les perspectives de l’action syndicale actuelle.

Organisé par les Comités Syndicalistes Révolutionnaires.

Au fil de ces dernières années, on a pu assister à l’accélération de la décomposition du mouvement syndical et plus largement du mouvement ouvrier.

Bureaucratisation, adhésion à la culture de la bourgeoisie, absence de formation et de débat, morcellement et multiplication des organisations syndicales auront été l’illustration de cette décomposition.

Pour autant, le syndicat reste la seule organisation qui soit foncièrement celle de la classe ouvrière : construite par elle-même et pour elle-même, elle regroupe les travailleurs-euses sur la base de leurs conditions sociales et de leur exploitation économique ; les organisations doctrinales comme les partis ou les groupes affinitaires ayant, elles, vocation à regrouper des militants et des adhérents sur la base d’une adhésion à des idées.

Depuis le reflux révolutionnaire des années 1920, les organisations affinitaires se sont présentées comme une alternative à l’organisation syndicale, tentant d’animer les luttes à sa place. Cela a eu pour conséquence de casser la réflexion stratégique dans l’organisation syndicale mais aussi d’affaiblir la réflexion théorique des organisations affinitaires qui ont souvent sombré dans l’activisme.

Il faut rompre avec ce schéma confus et chaque organisation doit retrouver sa place, selon le schéma cohérent et unitaire de la Charte d’Amiens.

Loin de vouloir céder à un fatalisme qui ferait de l’outil syndical de masse un système fatalement amputé de sa fonction émancipatrice, les militants des Comités Syndicalistes Révolutionnaires (CSR) construisent au quotidien la perspective socialiste en développant l’autonomie ouvrière. Les Comités Syndicalistes Révolutionnaires font le pari de relever le défi de la reconstruction du mouvement syndical par le développement des syndicats d’industrie, des actions d’entraide et de solidarité de classe, de la formation des militants et de l’action interprofessionnelle.

La lutte contre le salariat ne peut se contenter de l’échange idéaliste ou de la controverse sans que l’action du Prolétariat ne soit au centre d’un projet de lutte organisée et concrète contre la bourgeoisie, ses valeurs, l’hégémonie de son influence à la fois sociale, économique et culturelle. Le Socialisme ne peut être réalisable que si le prolétariat commence dès aujourd’hui à s’organiser et à collectiviser ses connaissances.

Ce combat ne peut non plus se faire de façon éloignée des masses exploitées, par l’illusion d’un modèle contre-culturel ou dans une organisation groupusculaire.

La construction au quotidien de liens de lutte organisés et entretenus, par la formation de travailleurs-euses à la gestion de leurs combats, de leurs mouvements et initiatives constitue la base d’une contre-société où s’expriment les intérêts et les capacités de la classe ouvrière. Ceci fut précisément le projet des Bourses du Travail à leurs débuts et rien ne permet de penser que ce projet serait aujourd’hui dépassé ou sans issue.

Les Comités Syndicalistes Révolutionnaires entendent donc développer la dynamique nécessaire au projet de construction d’un mouvement de lutte pour le Socialisme. Nous le ferons par la construction d’une tendance intersyndicale, lieu d’échanges, d’expérience, de formation, d’élaboration collective et d’entente fraternelle entre militants.

Le 15 décembre prochain, le meeting organisé par les CSR à l’Ageca de Paris sera l’occasion pour des militant-e-s d’exposer leur expérience et leur projet avec d’autres militant-e-s. Les lieux de débat fraternel sont devenus rares.

Notre initiative répond à ce besoin.

Nous espérons donc vous y voir.

Salutations syndicalistes fraternelles