11 février : une nouvelle défaite pour la République Islamique d’Iran.

samedi 13 février 2010
par  James Connolly

Nous publions un nouveau communiqué du PCOI en rapport au 11 février (22 bahman ), 31ème anniversaire de la Revolution iranienne de 1979.

Aujourd’hui, ont eu lieu des protestations puissantes et enthousiastes en Iran et dans le monde (de Téhéran, Ispahan, Mashhad, Ahvaz à Stockholm, Francfort, Londres et La Haye) du peuple révolutionnaire contre le régime finissant de la République Islamique.

Le régime a sorti toute sa brutalité, et mobilise l’ensemble de son appareil de meurtre, d’intimidation et les médias dans l’espoir de survivre à cette journée. pourtant, les cris “mort au dictateur”, “Khamenei assassin”, “libérez les prisonniers politiques” et autres slogans radicaux du peuple ont résonné dans Téhéran et de nombreuses autres villes.

Une vidéo qui montre un portrait de Khamenei et de Khomeini arraché et piétiné a été diffusée dans les médias du monde. Plusieurs quartiers de Téhéran ont été aux mains du peuple pendant quelques heures et des femmes ont retiré leurs voiles islamiques. Des groupes de gens ont marché vers la prison Evin et n’ont été arrêtés qu’après une attaque des brutales forces de sécurité du régime.

Ce n’est que par un contrôle sans précèdent et une sauvagerie extrême, qu’en transformant en forteresses les bureaux de la Radio et Télévision, la résidence de Khamenei et les ministères du gouvernement que le régime a pu survivre à cette journée. Dans des villes européennes aussi, seule la forte présence de la police a pu éviter aux ambassades de la République Islamique d’être prises par de massives foules en colère.

Le monde a assisté à une bataille de la guerre entre la révolution et la contre-révolution en Iran. Il a vu une fois encore de quelle façon vicieuse et pathétique la République Islamique lutte pour sa survie face à une révolution massive et radicale. Les journalistes que le régime avait invités pour relayer les discours du dirigeant de son “État de mort”, se moquent presque tous de ses tentatives maladroites pour la mise en scène du spectacle. Malgré les plans du régime, les médias internationaux ont fait état de la répression brutale et des foules embauchées et amenées par bus pour la cérémonie d’Etat d’un côté, de la résolution et de la détermination du peuple de voir la fin du régime de l’autre.

Le 11 février a aussi révélé l’absurdité et l’hypocrisie des discours de “l’opposition” interne au regime qui appelle le peuple à “ne pas utiliser la violence”, et combien de tels appels servent dans les faits Khamenei et le régime. Une fois encore, il a été montré que le seul veritable moyen, et le moins coûteux, est le renversement du régime islamique barbare par la puissance de la révolution du peuple. Après le 11 février, nous continuerons sans aucun doute à voir se développer la polarisation de la scène politique iranienne, la radicalisation de la révolution et une préparation de plus en plus sérieuse par le peuple révolutionnaire de la fin de la République Islamique par l’action directe révolutionnaire.

Le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran salue toutes les femmes et tous les homes qui sont héroïquement descendus dans les rues aujourd’hui. Le PCOI lutte de toutes ses forces pour la victoire de cette révolution, le renversement total de la République Islamique et la construction d’une société libre et égalitaire.

A bas la République Islamique d’Iran !

Une révolution humaine pour un règne humain !

Pour une république socialiste !

Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (PCOI) – 11 février 2010