La CGT et la loi de 1898 sur les accidents de travail

mercredi 18 mars 2009

Il est classique de condamner d’un seul trait la période de la CGT d’avant 1914 pour le motif, par exemple, que les militants se seraient désintéressés de tout ce qui concernaient les droits des ouvriers inscrits dans la loi. La CGT d’alors étant contre l’Etat, elle n’aurait mené aucune action sur le terrain du droit ouvrier. Rien n’est plus faux et en voici une preuve : l’action sur le terrain de la loi de 1898 sur les accidents du travail. On trouvera ci-dessous un extrait du rapport d’un membre du conseil judiciaire de l’Union des Syndicats ouvriers de la Seine, présenté au XI ème congrès de la CGT, à Toulouse. Cette question fut aussi mise à l’ordre du jour de la conférences des Bourses du Travail qui a suivi ce congrès, où la discussion fut aussi très riche et porta notamment sur les conditions pratiques pour l’organisation des dispensaires et les rapports avec les médecins.


Documents joints

Word - 27 ko
Word - 27 ko