La Préfecture de l’Essonne s’engage à régulariser 18 salariés « sans papiers »

Le 30 octobre 2006
mardi 31 octobre 2006
par  CSR

Lundi 30 octobre, le Préfet de l’Essonne a annoncé à Marc Roumejon, secrétaire général de l’Union Départementale CGT de l’Essonne, la régularisation des 18 salariés « sans papiers » de la Blanchisserie MODELUXE à Chilly-Mazarin.

Cette annonce n’est pas due à un changement de politique gouvernementale mais est le fruit d’une lutte longue et acharnée, menée par les 160 salariés de cette entreprise, dont les conditions de travail et de rémunération évoquent un esclavage moderne.

Elle est le fruit également de l’engagement de toutes celles et ceux qui ont apporté leur soutien. Elus, responsables politiques, associatifs, militants syndicaux…

L’affaire remonte à décembre 2004. Depuis près de deux ans, l’Union Locale CGT de Massy et l’UD CGT 91 n’ont cessé d’intervenir auprès des pouvoirs publics pour que ces travailleurs « sans papiers », embauchés par Modeluxe, soient régularisés, pour faire cesser une situation scandaleuse et sauvegarder les droits et la dignité de tous, avec ou sans papiers.

Cette annonce porte évidemment beaucoup d’espoir pour tous les salariés « sans papiers » victimes de la politique gouvernementale.

Le propriétaire de Modeluxe, le groupe Sunlight, doit maintenant revenir sur les procédures de licenciements qu’il a engagées à l’encontre de ces 18 travailleurs « sans papiers ».