Pratiques syndicales des militants du CSR

dimanche 22 février 2009
par  CSR

Le syndicalisme révolutionnaire est une pratique syndicale qui repose sur une stratégie au service d’un projet politique. Un militant SR doit nécessairement agir avec un outil SR. C’est la fonction du CSR.
Ce militantisme repose sur différents éléments permettant de faire vivre cette stratégie révolutionnaire. C’est donc du devoir des militants d’assumer ces activités :

* syndicalisme d’industrie :

L’activité syndicale de branche doit se mener dans un cadre national afin d’éviter le repli localiste et bureaucratique. Les réseaux d’industrie du CSR ont pour vocation à coordonner cette activité comme complément au fonctionnement des fédérations d’industrie syndicales déficientes

* syndicalisme de classe :

Un militant SR est nécessairement actif dans une Union Locale ou Union Départementale. Si cette structure n’existe pas dans son organisation syndicale, il doit mener un combat permanent afin de provoquer la constitution d’une organisation interprofessionnelle syndicale.

* Formation :

La collectivisation des savoirs est un combat permanent pour doter la classe des capacités de son émancipation.

a) Un militant SR a pour priorité de diffuser le plus largement possible ses connaissances et son expérience.
Cela passe par la formation et le fonctionnement dans son syndicat.

b) Mais cette activité est nécessairement complétée par une formation révolutionnaire qui se situe principalement dans le domaine d’action du CSR.
Un militant du CSR doit donc diffuser la revue du Courant ainsi que les brochures de formation.
Ces documents sont le support à une formation plus accentuée destinée à au moins deux sympathisants. Des supports écrits ne sauraient suffire à la formation. Il est nécessaire d’échanger régulièrement avec ces sympathisants des réflexions et des analyses stratégiques et tactiques permettant de leur donner des repères pour leur action quotidienne dans une perspective révolutionnaire.

* Sociabilité ouvrière :

Le syndicalisme de classe repose sur une culture de classe et mène la bataille contre les loisirs bourgeois. Cette culture de classe se développe à partir d’activités de sociabilité et de solidarité ouvrières. Les militants du CSR doivent favoriser la mise en place de ces activités dans le cadre des UL-UD ou d’associations para-syndicales (FSGT, Secours Populaire,…)

C’est sur ces pratiques que l’adhésion au CSR est possible.