Après Neuilly, Nice...Bientôt le Paraguay ?

vendredi 28 novembre 2008
par  James Connolly

Nous avons appris d’après un courrier adressé au secrétaire confédéral de la CGT, le 28 octobre dernier, que les valeureux militants d’Altran Neuilly se délocalisaient à Nice. Dans le même temps, ils déposaient les statuts d’un syndicat national domicilié à l’Union Locale de Nice !!! et affilié à la Fédération CGT des sociétés d’études "de fait par [les] statuts et non par choix" selon eux...

Ce courrier est intéressant à plus d’un titre, car il marque l’aboutissement pour les jaunes d’Altran d’une logique suicidaire...

Outre le dépôt d’un syndicat national, alors qu’au moins un syndicat local existe déjà, les jaunes de Nice n’hésitent pas à retourner les accusations de mandatement-démandatement contre leur secrétaire fédéral...

Alors qu’ils savent bien qu’une lettre commune de la CGT avait été expédiée à M.De Chaisemartin afin de lui expliquer les méthodes coutumières de désignation au sein de la CGT...Patrick Charles, le secrétaire de l’UL CGT de Neuilly, a reconnu le bien fondé de cette démarche, respectueuse des statuts confédéraux...se désolidarisant de ces individus peu scrupuleux [1] et a adressé lui aussi un courrier à M.De Chaisemartin, signifiant sa volonté de rendre au niveau fédéral l’ensemble de ses prérogatives en matière de désignation...Les syndiqués CGT sauront s’en souvenir...

Se sachant lâchés par l’UL CGT de Neuilly, que pouvaient donc faire les jaunes ? Ils ont attaqué, en faisant mine de prendre la défense de ce même secrétaire...Ainsi, leurs affirmations nauséabondes, comme quoi nos camarades, le secrétaire départemental ou le responsable confédéral chargé de cette affaire l’auraient menacé, tombent d’elles-mêmes, bien évidemment.

Pour finir, nul n’a harcelé les syndiqués d’Altran, à l’exception des Pask n’ Co...

Qui a cherché à "excommunier" les grévistes d’Altran Sud-Ouest ?

Qui a cherché à se débarrasser de ces "moutons noirs" dont les états de service au sein de notre organisation syndicale sont exemplaires ? Et dont la grève "à la japonaise" a été salué par des experts comme Jean Marie Pernot [2]

A ces questions, une seule réponse, ceux qui ont déménagé sur la côte méditerranéenne...


[1mais peut-être ignorait-il tout des agissements réels de ces individus ?

[2dans l’ouvrage collectif “Le syndicalisme au défi du 21e siècle”


Documents joints

Lettre des jaunes à la CGT
Lettre des jaunes à la CGT