Marché Saint-Pierre : la lutte et la solidarité ne sont pas des délits !

lundi 7 janvier 2008

Solidaires Paris (*) appelle à soutenir ces salarié-e-s lors de l’audience prévue
mercredi 9 janvier 2008 à 13 h 30 au Palais de Justice (M° Cité) dans la salle
des référés de droit commun.

Hélène et Philippe Magdelonette ont été licenciés respectivement en 2005 et en
2006, après 28 et 34 ans d’ancienneté, par la direction du célèbre magasin de tissus, le Marché Saint-Pierre, implanté dans le 18ème arrondissement de Paris.

Leurs licenciements ont été reconnus abusifs par les Prud’hommes en 2006. Depuis cette date, Hélène et Philippe manifestent quotidiennement devant leur ancien magasin pour obtenir leur réintégration.

Le patron les a attaqué au tribunal pour mettre fin à leur action et a été désavoué par la justice. Aujourd’hui, il remet ça !

En effet, depuis plusieurs mois, un mouvement de solidarité, auquel Solidaires Paris est partie prenante, se développe autour de cette lutte exemplaire. La direction du Marché Saint-Pierre prétend à nouveau faire cesser à Hélène et Philippe leur lutte, empêcher les manifestations, dûment autorisées en Préfecture, qui se sont tenues devant le magasin, dissuader les syndicats, partis politiques, militant-e-s et habitante-s du quartier qui les soutiennent de s’exprimer et même museler la presse qui se fait l’écho de l’affaire : c’est scandaleux !

Solidaires Paris appelle à soutenir ces salarié-e-s lors de l’audience prévue
mercredi 9 janvier 2008 à 13 h 30 au Palais de Justice (M° Cité) dans la salle
des référés de droit commun.

(*) COMMUNIQUÉ DE SOLIDAIRES PARIS, UNION SYNDICALE DONT SUD POSTAUX PARIS EST ADHÉRENT

Toutes les infos sur le site SUD Postaux Paris