URGENT : SUD-Rail et FO veulent mobiliser contre le décret

samedi 29 décembre 2007
par  CSR

Nos fédérations SUD-Rail et Force Ouvrière ont pris connaissance du projet de décret réformant le
régime de retraites des cheminots. Vu l’urgence, nous avons proposé une interfédérale aujourd’hui
à toutes les fédérations de cheminots. Certaines y ont participé, d’autres nous ont annoncé leur non
participation, plusieurs n’ont pas daigné répondre.
Pourtant le texte du projet de décret va au-delà des mesures annoncées et combattues par les
cheminots, notamment les 4 points clefs de la contre-réforme, à savoir l’allongement de la durée
de cotisation à 40 ans, la décote, l’indexation sur les prix et le double statut, puisqu’il impose
l’allongement automatique de la durée de cotisation à 41 années.

Alors que le sujet des régimes spéciaux n’est pas clos, que la loi de 2003 prévoyait un rendez vous
des organisations syndicales en 2008, le gouvernement indique déjà qu’à priori l’ensemble des
salariés du public et du privé se verront infliger un nouvel allongement de la durée de cotisation à
41 ans et 4 trimestres de décotes supplémentaires.
Les méthodes du gouvernement relèvent de la provocation.
Pour nos fédérations, financer et pérenniser les retraites sur la base de 37,5 années de cotisation
pour tous les salariés est économiquement possible, comme le Conseil d’Orientation des Retraites
l’a précisé à maintes reprises. C’est un choix politique, une conception de société moins inégalitaire
et plus solidaire.

C’est une autre conception de la société qui nous est actuellement imposée : une société libérale où
les salariés sont systématiquement des laissés-pour-compte.
Nos fédérations FO et SUD-Rail, conscientes de la nécessité absolue de reconstruire l’unité syndicale
pour combattre ce recul social se sont réunies pour analyser la situation et réfléchir à l’organisation
d’une riposte des cheminots.

Il est temps de redonner confiance aux cheminots et à l’ensemble des salariés pour qu’ils s’opposent
à l’application de ce décret.
Non seulement il entérine les points de la réforme refusés par les
cheminots pendant la grève d’octobre et de novembre, mais c’est également une anticipation de
l’allongement de la durée de cotisation à 41 ans.

A ce titre nous regrettons l’absence des autres fédérations syndicales dans ce moment important.

Nos fédérations SUD-Rail et FO, persuadées que le bon sens doit et peut reprendre le dessus
proposent à toutes les fédérations de cheminots, sans exclusive, de se retrouver en une nouvelle
interfédérale le 08 janvier 2008 afin d’envisager une action commune contre la promulgation de ce
décret de régressions sociales.

Vendredi 28 décembre 2007 à 11h15


Commentaires  forum ferme