Défendons le droit de grève !

vendredi 27 juillet 2007

Les confédérations syndicales se sont jetées dans le piège de sarko, cette mascarade du "dialogue social" et de la "concertation" sur le projet de loi service minimum. Ce n’est pas le projet de loi qui est "inutile", c’est bien le fait d’être allé faire entendre ses propositions de la part des confédérations. En ayant joué le jeu, elles ont fait le jeu du pouvoir et du patronat. Si le doit de grève n’est pas négociable, pourquoi avoir perdu tout ce temps et même faire des amendements comme la CGT ?

Tout ce temps perdu depuis début juin, où les travailleurs n’ont pas entendu le seul message clair qui aurait dû être : le projet de loi service minimum c’est la remise en cause généralisée du droit de grève !

C’est vraiment nous prendre pour des abrutis que de découvrir maintenant que "le gouvernement n’a pas tenu compte des positions syndicales" et que le Sénat est méchant car il veut agraver le projet de loi !!

Même pendant l’été il est possible de mettre à l’ordre du jour de nos organisations LA question :

campagne interprofessionnelle unitaire de défense du droit de grève de TOUS, privé comme public, cheminots et pas cheminots.