IL N’Y A PAS DE TROU DE LA SECU !

Il n’y a que des patrons mauvais payeurs créateurs de chômage et de maladies professionnelles
jeudi 9 septembre 2004
par  CSR

Hausse du forfait hospitalier et de la CSG, franchise de 1 euro non remboursable pour la consultation chez le médecin, restrictions pour accéder à un spécialiste, chasse aux arrêts maladie,… Les mesures annoncées par le gouvernement sont claires : restreindre l’accès aux soins. Si aujourd’hui, après 30 années de combat syndical, la Sécu finance encore 75 % des dépenses médicales (44 % en 1950), le but du patronat est de faire baisser radicalement ce financement socialisé qui lui prend une partie des profits, et augmenter le financement privé (mutuelles et assurances).


Documents joints

Word - 72.5 ko
Word - 72.5 ko