Retraites : Unifier tous les travailleurs

Pour un régime unique pour tous les salariés
mardi 22 mai 2007

L’année 2008 sera une année de lutte sur les retraites, à moins que le nouveau gouvernement ne décide d’aller plus vite. La suite de la loi Fillon de 2003 sera à l’ordre du jour avec l’allongement de la durée de cotisation,… et les régimes spéciaux seront remis en cause.

Encore une fois, ce qui se passera dans la CGT sera déterminant. La direction confédérale a décidé de prendre les devants en lançant une campagne « retraites » le 4 juin 2007, pour aller jusqu’en 2008.
Il faut mettre sous pression tout de suite les directions confédérale et fédérales de la CGT. Il faut participer aux initiatives qui seront organisées localement (par UD, par UL,…) comme les journées d’étude afin d’aller au maximum au débat avec les militants et les adhérents et tirer la sonnette d’alarme, en démontrant très précisément que les revendications que la direction confédérale s’apprête à adopter sont en recul par rapport au passé. Ce qui est inacceptable.
Le contenu de la campagne confédérale fait déjà grincer des dents de nombreux camarades.


Documents joints

Suite de l'article Retraites
Suite de l'article Retraites

Commentaires  forum ferme

jeudi 5 juin 2008 à 12h31

Amis syndicalistes,

Voici les infos que j’ai trouvées sur Internet en recherchant pour un ami des infos sur le minimum vieillesse qui est remplacé depuis le 1er janvier 2008 par l’ASPA.
Ce que j’ai lu m’a profondément choquée. Comme personne ne semble au courant, pourriez-vous m’en dire plus à ce sujet.

Une personne âgée sait-elle que ses héritiers devront rembourser les sommes versées qui constituent la part mensuelle de son minimum vieillesse intitulée Retraite Supplémentaire ou FSN ?
Sait-elle que si elle opte pour l’ASPA à la place du minimum vieillesse, ses héritiers devront rembourser ensuite la totalité de sa pension solidaire de 636,29 € mensuels et que sa petite retraite à laquelle lui donnaient droit ses cotisations de toute une vie n’en sera pas déduite, disparue on ne sait où.

En étudiant le dossier de retraite d’un ami passant du minimum vieillesse à l’ASPA créée en janvier dernier, j’ai trouvé des textes sur Internet et décelé une énorme arnaque :
Vous en jugerez par vous-même

Cordialement

Michèle Boireau (SN-FO-LC Poitiers)

PETITES RETRAITES : MINIMUM VIEILLESSE ou ASPA = arnaque ?

Depuis le 1er janvier 2008, ils ont remplacé toutes les allocations du MINIMUM VIEILLESSE ( la retraite réelle + la complémentaire + la retraite supplémentaire ou FSN ) par une seule allocation de retraite nommée ASPA .

A partir de 65 ans ou 60 ans pour les handicapés, on peut opter entre la nouvelle allocation ASPA ou, si l’on était déjà pensionné au minimum vieillesse, garder les 3 pensions qui constituaient le minimum vieillesse, mais on ne peut évidemment pas cumuler les deux formules.

Les voici :

LE MINIMUM VIEILLESSE, constitué par 3 allocations de retraite cumulées :

1 -votre retraite réelle, très faible, obtenue par vos points de cotisation.

2 -une retraite complémentaire de, au plus, 7537 € PAR AN pour une personne seule, 13 521,27 € par an pour un couple âgé, diminuée du montant de vos ressources réelles .
C’est pourquoi, pour y avoir droit, vos ressources ne doivent pas dépasser ce plafond de 7537€ par an si vous êtes seul ou 13 521,27 € par an si vous êtes un couple.

3-La retraite supplémentaire ou FSN ( à rembourser par les héritiers si votre patrimoine excède 39 000 € . En fait, c’est le cas de la plupart des bénéficiaires du minimum vieillesse, dès qu’ils sont propriétaires d’un tout petit logement ou qu’ils avaient fait de petites économies de toute une vie).

Depuis le 1er janvier 2008, ils ont remplacé toutes les allocations du MINIMUM VIEILLESSE ( votre retraite réelle + la complémentaire + la retraite supplémentaire ou FSN ) par UNE SEULE allocation de retraite nommée ASPA, soi-disant pour simplifier .

L’ASPA

Si vous choisissez l’ASPA à la place du minimum vieillesse, vous toucherez en tout 636,29€ par MOIS si vos revenus ne dépassaient pas 7537 € par an pour une personne seule ou 13 374,16 € par an pour un couple.

C’est plus simple, certes, mais il y a un loup avec l’ASPA : c’est l’ENSEMBLE des versements de l’ ASPA qui sera demandé plus tard à vos héritiers , au lieu de la simple part de la « retraite supplémentaire » de la formule "minimum vieillesse". Apparemment ils ne déduisent pas de ce remboursement la somme, comprise dedans, qui aurait correspondu à votre retraite réelle pour laquelle vous aviez cotisé. Ah l’arnaque !

Si vos héritiers remboursent le tout, où est donc passée la somme à laquelle vous aviez droit par les cotisations de toute une vie de travail ?