789 millions de bénéfices : Et nos salaires ?

lundi 16 avril 2007

La Poste vient d’annoncer ses résultats pour l’année 2006 : le bénéfice réalisé est de 789 millions d’euros.

La Poste n’avait jamais fait autant de bénéfices et compte en faire encore plus ces prochaines années. Mais le personnel n’en profite pas ! Nos augmentations de salaires restent dérisoires pour l’année 2007. La direction annonce l’ouverture de négociations sur un accord d’intéressement. Cela ne remplace pas une augmentation de salaire : c’est une augmentation de 150 euros par mois qu’il nous faut !

Des bénéfices en forte hausse

Les bénéfices de La Poste sont en hausse de 42% à 789 millions d’euros, le résulat d’exploitation de 22% à 949 millions d’euros.

Les salarié-es en font les frais : 6000 à 8000 suppressions d’emplois, alourdissement des charges de travail, accroissement de la flexibilité des
horaires de travail et réduction des repos....

Rien pour les salaires !

Les augmentations de salaires restent toujours aussi dérisoires. Jamais, nous n’avons eu aussi peu d’augmentation que ce soit au niveau des ACOS
(+ 1,5% en 2007) que pour les fonctionnaires (+ 0,8% en février et rien d’autre de prévu pour le moment). Au niveau du Complément Poste ce ne
sont pas les 40 euros annuels d’augmentation du complément bi-annuel qui vont y changer quelque chose.

En juillet, les agents vont percevoir une prime exceptionnelle de 60 euros alors qu’en 2004 et 2005, la prime exceptionnelle avait été de 150 euros.
Mais la faiblesse des augmentations de salaires des postiers explique sans doute l’ampleur des bénéfices de La Poste.

L’intéressement : pas la solution !

La Poste vient d’annoncer aux organisations syndicales l’ouverture de négociations sur l’intéressement pour la période 2007/2009, avec un début
de mise en oeuvre en 2008 (au titre de 2007).

Pour SUD, cela ne remplace pas de véritables augmentations de salaires. l’intéressement est soumis à la réalisation d’objectifs fixés par l’entreprise.
Notre rémunération ne peut dépendre du nombre de suppressions d’emplois, de la dégradation des conditions de travail.

Par ailleurs, l’intéressement ne donne pas lieu au versement de cotisations sociales et cela affaiblit la Sécurité Sociale.
Pour l’heure, rien ne nous garantit que l’intéressement sera significatif.

SUD revendique :

* Une augmentation de salaire de 150 euros par mois
* Un salaire minimum à 1500 euros nets par mois
* Un 13ème mois.

Partout, généralisons l’action !

www.sudposte75.fr


Commentaires  forum ferme