BRUNO BRIOIS NE DOIT PAS ETRE LICENCIÉ !

dimanche 21 janvier 2007
par  CSR

La nouvelle « campagne » de licenciements à Cegelec NPTI (Wasquehal-Amiens-
Dunkerque) vient de commencer. Après la « stratégie de la tension » des années 2003-2005
qui a mis au chômage des centaines de collègues, la direction veut imposer la « stratégie de
la haine ».
Notre collègue et camarade Bruno BRIOIS, 30 ans d’entreprise vient de recevoir comme
« cadeau de Noël » par la direction de Cegelec : UNE LETTRE DE LICENCIEMENT.

Dans cette lettre (pleine de fautes d’orthographe), la direction invoque des comportements
qui nuisent à la bonne marche de la société avec en plus, un reproche réactionnaire :
« menaces répétées relatives au fait de contacter les représentants du personnel ».
Pourtant, les collègues de travail de Bruno attestent qu’il est courageux et correct et les
représentants du personnel CGT sont élus démocratiquement pour que les droits et la
dignité des travailleurs soient respectés, même si la direction préférerait des délégués
moutons, sourds et muets.
C’est une opération de nettoyage contre les salariés des EP, afin de mettre en place une sous
traitance à bon marché. Si nous les laissons faire, des entreprises sous traitantes dirigées par
des patrons « négriers » venus de l’Est vont travailler à votre place (comme c’est déjà le cas
en tertiaire). C’est la nouvelle manière de diviser les salariés et de les mettre en
concurrence, « diviser pour mieux régner en agitant la haine et la xénophobie »
Pour empêcher le licenciement de Bruno BRIOIS, pour qu’il soit
immédiatement réintégrer à son poste de travail, contre les mensonges et pour
montrer notre unité face à la machine de division de la direction…

SIGNONS EN MASSE LA PÉTITION :
NON AU LICENCIEMENT DE BRUNO BRIOIS !
Nom Prénom Signature
UNIS, DEBOUT, DETERMINÉS !


Pétition à renvoyer à la CGT Wasquehal au 03-20-81-63-98


Documents joints

petition
petition